Burundi

Photo de Tatiana Popova / Shutterstock.com

Ce projet vise à combler les lacunes en matière d’information sur Prunus africana, en vue de constituer des bases scientifiques nécessaires à l’élaboration d’un avis de commerce non préjudiciable (ACNP) de cette espèce pour l’autorité scientifique CITES Flore de la République du Burundi. Le projet répond aux questions de la CITES de 2007 sur la gestion de Prunus africana au Burundi. Le rapport de l’ACNP sera affiné au fil du temps en fonction des données d’inventaire et d’enquêtes socioéconomiques.

Projets

Pays: Burundi
Type de projet: Avis de commerce non préjudiciable (ACNP)
Taxonomie: Prunus africana
Titre du projet:

Renforcement des capacités des acteurs en vue d’une gestion durable de Prunus africana

Durée:

18 mois

Document du projet:

Lien

Rapports:

Pas encore disponibles

Publications connexes:

Pas encore disponibles

Langue de travail CITES:

Français

STATISTIQUES CLÉS

POPULATION HUMAINE

11,2 millions

SURFACE* (km2)

25 680

COUVERTURE FORESTIÈRE (km2)

2806

COUVERTURE FORESTIÈRE (%)

10,9


*https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_and_dependencies_by_area

PHOTOS

Conservation et gestion durable d’Osyris lanceolata pour le développement économique en Afrique de l’Est

Conservation et gestion durable d’Osyris lanceolata pour le développement économique en Afrique de l’Est

Osyris lanceolata (Santalaceae) au Burundi pour le commerce durable

Conservation et gestion durable d’Osyris lanceolata pour le développement économique en Afrique de l’Est

Prunus africana

Photo de Jacques Nkengurutse
Pied de Prunus africana montrant un bon recouvrement de la tige par la nouvelle écorce 6,5 ans après écorçage dans le Parc National de la Kibira, Burundi

Photo de Jacques Nkengurutse
Pied de Prunus africana montrant un retard dans le recouvrement de la tige par la nouvelle écorce 6,5 ans après écorçage dans le Parc National de la Kibira, Burundi

Photo de Jacques Nkengurutse
Empreinte d’écorçage de Prunus africana permettant d’estimer l’épaisseur et la masse de l’écorce, Parc National de la Kibira, Burundi

Photo de Jacques Nkengurutse
Empreinte d’écorçage de Prunus africana permettant d’estimer l’épaisseur et la masse de l’écorce de la partie nouvellement régénérée (au-dessus) et celle non écorcée 6,5 ans après écorçage dans le Parc National de la Kibira, Burundi

Photo de Jacques Nkengurutse
Repérage et traçage identifiant l’emplacement des layons dans les deux sites du Parc National de la Kibira