Le Programme sur les espèces d’arbres CITES à la 18e session de la Conférence des Parties CITES

Photo de Sunny Forest / Shutterstock.com

Le Programme sur les espèces d’arbres CITES à la 18e session de la Conférence des Parties CITES

August 19, 2019

Le Secrétariat a présenté le document CoP18 Doc. 16 Programme sur les espèces d’arbres CITES lors de la 18e session de la Conférence des parties à Genève (CoP18, Genève, 17-28 août 2019). Le rapport souligne les progrès accomplis par le Programme sur les espèces d’arbres CITES et remercie l’Union européenne et les États-Unis d’Amérique pour leur soutien et leur participation financière à ce programme.

Toutes les interventions de donateurs, donateurs potentiels et autres États parties ont été encourageantes et positives. Les délégués ont exprimé leur reconnaissance à l’Union européenne pour le financement du Programme sur les espèces d’arbres CITES par l’intermédiaire de la Commission européenne. Le travail des trois Coordinateurs régionaux a bénéficié de louanges appuyées et les délégués ont appelé à la poursuite de ce type de programme dans le temps.

L’Union européenne a soutenu la poursuite du partenariat avec l’Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT), précisant qu’il s’agit d’un donateur majeur pour le programme.

L’Argentine, le Brésil, le Cameroun, le Chili, la Côte d’Ivoire, Cuba, la République Démocratique du Congo, le Gabon, le Guatemala, l’Inde, l’Indonésie, le Kenya, la Malaisie, le Nicaragua, le Nigeria, le Sénégal, l’Ouganda, la République unie de Tanzanie, le Réseau pour la survie des espèces et les solutions liées à la filière bois soutiennent le projet de décision en Annexe 1 au Doc. 16 CoP18 et ont apprécié les effets positifs du programme sur l’amélioration de la mise en œuvre de la CITES concernant le commerce d’espèces d’arbres inscrits à la CITES. L’Argentine, le Benin, le Cameroun et le Sénégal signalent toutefois que les délais d’obtention de fonds a posé des problèmes de mise en œuvre.

Le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la République Démocratique du Congo, la Malaisie, le Sénégal, l’Ouganda et la République unie de Tanzanie ont exprimé leur souhait de voir le programme prolongé au-delà de 2020, l’Ouganda et la République unie de Tanzanie appellent au renforcement des évaluations et de la collecte de données dans le cadre du programme, et la Côte d’Ivoire relève un grand intérêt pour la participation au programme.

L’OIBT a affirmé son engagement à poursuivre le travail avec le Secrétariat et les Parties à la CITES et se joint aux appels à l’extension du programme. Il a souligné le partenariat entre la CITES et l’OIBT, notamment au cours des 15 dernières années, le qualifiant de magnifique exemple de collaboration inter agences. Il a insisté sur la nécessité pour les Parties de faire rapport de leur commerce d’espèces d’arbres inscrits à l’Annexe II au Secrétariat aux niveaux voulus, pour une meilleure efficacité quant à la conservation.

La Secrétaire générale a exprimé sa reconnaissance à l’Union européenne pour son soutien, aux Parties bénéficiaires pour leur implication et leurs contributions en nature au Programme, sans oublier ses collègues du Secrétariat.

Les projets de décisions en Annexe 1 au document CoP18 Doc. 16 ont été acceptés par consensus lors par la Conférence des Parties.

Lors de la 18e session de la Conférence des parties, le Programme sur les espèces d’arbres CITES a également organisé une réunion du Comité consultatif réunissant 32 experts de 18 pays, le 18 août 2019. Le lendemain, 19 août 2019, plus de 100 participants ont assisté à une manifestation parallèle au Programme sur les espèces d’arbres CITES. Mme Ivonne Higuero, Secrétaire générale de la CITES, et M. Jorge Rodriguez-Romero, chef de la délégation de l’Union européenne, ont ouvert la manifestation.

L’Union européenne a félicité le Secrétariat CITES pour sa réussite dans le développement du programme depuis 2017 et invité d’autres Parties à participer au financement du programme afin qu’il soit encore plus ambitieux dans le soutien des efforts des pays producteurs.

La Secrétaire générale de la CITES a remercié l’Union européenne pour son soutien financier du Programme sur les espèces d’arbres CITES.

Crédit photo: Kanako Ishi
Mme Ivonne Higuero, Secrétaire générale de la CITES, et M. Jorge Rodriguez-Romero, chef de la délégation de l'Union européenne, prononçant le discours d'ouverture.

Photo M. Abdul Rahman Abdul Aziz
M. Thang Chiew (4e à partir de la gauche), Coordinateur régional pour l’Asie, avec les membres de la délégation malaysienne à la CoP-18 CITES.

Photo de Milena Sosa Schmidt
Réunion avec le Guatemala et le Nicaragua sur le projet tri-national de Création de capacités et orientations de gestion technique pour préparer les avis de commerce non préjudiciable concernant l’espèce Dalbergia au Guatemala, El Salvador et au Nicaragua

Photo du Secrétariat CITES
Drapeaux CITES sur le pont Mont Blanc à Genève

Photo Credit: Jean-Lagarde Betti
Réunion avec le Kenya et la Tanzanie sur le projet tri-national intitulé "Conservation et gestion durable d'Osyris lanceolata", pour le développement économique en Afrique de l'Est (Kenya-Tanzanie-Ouganda)